Que ce soit dans notre vie privée, nos relations avec les autres ou notre engagement associatif, il est bon parfois de sa poser et de réfléchir. Comme le Petit Poucet, suivons la trace caillou après caillou pour réaliser ce qui est important dans notre vie et quelle place occupe notre engagement associatif.

 

Le temps ressenti a changé avec l’avancée des technologies

 

Quelle sorte de caillou est votre engagement associatif chouponline prise de tete

 

Autrefois, quand les gens circulaient à pied ou à cheval, les rendez-vous se donnaient à la demi-journée «viens lundi matin », « je passerai après la messe ». Quand il y avait 1h de marche entre la maison et l’école, une marge d’erreur était tolérée par principe. On pouvait s’arreter sur la route reprend son souffle ou retirer un caillou de notre chaussure.

De nos jours, tout le monde court après le temps. Les déplacements sont plus rapides et les rendez-vous se donnent à la minute près « début des cours à 8h10 » « départ du train à 17h42 ». Quand le déplacement jusqu’à l’école prend 5 minutes en voiture, à celui qui se déplace de prévoir une marge d’erreur pour un imprévu. S’il est en retard c’est lui qui subira les conséquences : on ne l’attendra pas, ou il y aura des sanctions.

 

 

 

 

Certains sont toujours disponibles pour les autres

Quelle sorte de caillou est votre engagement associatif chouponline disponibiliteIls ont EUX AUSSI une famille, un travail, des soucis et des obligations et pourtant ils ont toujours le temps pour aider. Et le comble c’est que bien souvent, ceux-là ne se plaignent pas d’être débordés. Le temps semble élastique, ou infini, pour eux. Mais comment font-ils ?

Je vais vous révéler leur secret :Ils savent ranger leurs cailloux dans le bocal !

Hein ? Quoi ? Quels cailloux ? Quel bocal ?

 

Un conte pour ceux qui manquent de temps: « les gros cailloux« 

Un professeur donne un jour une conférence sur la planification. Comme biensur, son temps de parole est très limité, il annonce à ses auditeurs qu’il va réaliser avec eux une expérience. Il sort alors un énorme bocal qu’il pose à la vue de tous, et dans lequel il place un gros caillou puis un autre, ainsi de suite pour remplir le bocal jusqu’au bord. Puis il demande à l’assistance si le pot est plein.

‐ « Oui », répondent‐ils.

Le professeur sort alors un sac de gravillons, dont il déverse le contenu dans le pot, puis pose à nouveau la question à son auditoire :

‐« Cette fois‐ci, le pot est‐il plein ? »

L’un des participants se risque : ‐« peut‐être pas… ».

‐« En effet », reprends alors le conférencier. Sortant un sac de sable fin, il en vide une bonne partie dans le pot, et le sable s’insère dans les interstices laissés libres par les cailloux et les gravillons, puis le professeur pose à nouveau la question :

‐« Le pot est‐il plein, maintenant ? »

Mais plus personne n’ose répondre. Sans dire un mot, il se saisit d’une cruche d’eau, la verse dans le pot et le remplit à ras bord.

S’adressant alors à nouveau à l’auditoire, le professeur demande :

‐« Que nous enseigne cette expérience ? ».

Une personne propose :

« Que même lorsque notre agenda est plein, il est toujours possible d’y ajouter des rendez‐vous… »

‐« Pas du tout ! », répond le conférencier. ‐« Ce que cette expérience nous enseigne, c’est que si on ne met pas le plus gros caillou en premier, il est impossible de tous les faire entrer après. La question est donc de savoir quel est le gros caillou de votre vie : La famille ? La santé ? La réussite ? L’argent ? L’amitié ? La foi ? Ou tout autre chose ??? Car ce qui est sûr, c’est que si vous ne donnez pas la priorité à ce qui compte vraiment pour vous, vous risquez de ne plus pouvoir lui faire de la place. Si vous donnez la priorité aux gravillons, au sable, à l’eau… donc aux « broutilles », vous n’aurez plus de temps pour les « gros cailloux », qui sont les choses les plus importantes. Reste à savoir maintenant, ce que sont « vos » gros cailloux. »

Et le professeur quitta la salle.

Quelle sorte de caillou est votre engagement associatif accumulation chouponline

 

 

 Quel engagement pour vous ?

 

Quelle sorte de caillou est votre engagement associatif chouponline pileUn gros caillou peut être:

du temps :

celui qu’on donne, celui qu’on prend, celui qu’on perd.

de l’argent:

celui qui nous est indispensable, celui qu’on donne, celui qu’on économise, celui qu’on gaspille

des valeurs humaines :

ma famille, mon travail, mes amis, mon épanouissement

des manières d’être :

généreux, égoïste, joyeux, boudeur etc…

 

 

Votre engagement associatif est un caillou.

Chacun a sa façon de vivre son expérience associative, il n’y a pas d’obligation. Prendre conscience du niveau de notre engagement associatif nous permet d’ajuster la place qu’on veut réellement lui donner : stop ou encore?

Alors votre engagement est-il :

L’eau,

si vous participez aux animations ou donnez sans faire partie de l’association

Le sable,

si vous ne faites qu’utiliser les services sans aider ni partager.

Attention, loin de nous l’idée de juger :«il faut tous les grains de sables pour faire la plage ». Une association ne serait rien sans ses bénéficiaires.

Les gravillons

si vous aidez de temps en temps

Les galets

si vous aidez régulièrement et/ou beaucoup

La pierre précieuse

si vous et l’association êtes indissociables (souvent le cas des présidents-fondateurs)

 

Quelle sorte de caillou est votre engagement associatif chouponline pierre precieuseA combien de temps évaluez-vous votre engagement dans une association ?

Quelle place votre engagement occupe-t-il dans votre vie ?

Vous connaissez un beau conte qui illustre la vie associative?,

Racontez le nous sur le Choup-blog!

Histoire du soir, bonsoir!

Ce blog vous plait ?

Ce blog vous plait ?

Inscrivez-vous et recevez les prochains articles directement dans votre messagerie !

0% de pub,

100% de lecture

Votre inscription est faite !

Pin It on Pinterest

Share This