Aujourd’hui, tout le monde prend des photos, enregistre des vidéos ou organise des visioconférences. En effet, avec un smartphone dans la poche, rien de plus facile que de capturer et d’immortaliser des moments de vie, des événements. Il est donc certain que la matière première audiovisuelle ne manque pas pour développer de nouveaux canaux de communication. Mais peu de structures exploitent ces visuels riches en potentiel pour une communication vidéo d’association moderne. Pourtant, mettre en valeur ses souvenirs, qu’ils soient associatifs, personnels ou professionnels permet de raconter une histoire et de partager ses valeurs. En général, les spectateurs sont très réceptifs et votre notoriété en tire grand bénéfice.

Vous pouvez aussi découvrir ce dossier

en version vidéo sur Youtube (28 min)

Cet article est écrit en collaboration avec Morgane, spécialisée dans la communication digitale et ses outils, en particulier la communication vidéo des associations. Entre ses informations précieuses, j’ai glissé quelques conseils complémentaires qui vous seront tout aussi utiles.

Pourquoi communiquer à propos de votre cause ?

 

Il y a des associations qui savent taper fort avec leur communication en direction du public.

Elles n’hésitent pas à sortir l’artillerie lourde d’un plan-média pour marquer les esprits de leurs sympathisants, mais aussi de leurs non-adhérents. Campagne de communication choc, fun ou créative, tous les leviers publicitaires sont actionnés pour appuyer leur image institutionnelle. Orchestrée par des professionnelles de la communication et autres prestataires, ils participent à construire une identité visuelle forte

Encore, faut-il savoir quel résultat est attendu après ce coup de pub.

 

Mais aussi, quel est le meilleur support de communication pour faire entendre sa cause ?

 

Pour les associations locales ou de proximités, le support le plus souvent utilisé est le format papier. Flyers, affiches, prospectus, parution dans les journaux locaux. Dans ce cas, l’important est de cibler un public qui gravite géographiquement autour de l’association. Pourtant, elles sont de plus en plus nombreuses à utiliser le canal 2.0 : Internet (réseaux sociaux, site web, email…). Dans ce contexte, une comparaison entre prospectus papier et annonce en ligne est plus que convaincante en faveur du numérique. Autant dire que les possibilités en matière de communication digitale ne manquent pas pour donner une E-réputation moderne à votre association.

Diversifiez votre communication sans la dispersez

La tentation est forte de suivre tous les bons conseils qui vous recommandent les nombreux supports de communication virtuelle. Néanmoins, comme toujours, il vaut mieux en utiliser peu mais bien.

 

Diversifiez petit à petit

Alors je vous recommande de commencer votre stratégie digitale doucement en choisissant un outil de communication simple.

Peu importe lequel, mais la plupart du temps, les média sociaux auront votre faveur pour leur apparente (mais trompeuse) facilité. Soyez vigilant à ne commettre aucune des erreurs de communication les plus courantes observées.

Lorsque ce premier support est bien maitrisé par le bénévole, vous commencez à diversifier vos outils de communication interne et externe. Si le bénévole en charge de la communication accepte de consacrer plus de temps à sa mission, une formation lui sera peut-être nécessaire. Faites le point avec lui concernant ses compétences et leurs limites. Par exemple pour maitriser la méthodologie Instagram et que vos publications impactent auprès d’un nouveau public. Si vous choisissez d’ouvrir un blog,  la technique de référencement pour que votre site internet soit visible sur Google lui sera utile. Vous pouvez prévoir une newsletter avec captation d’adresses mail.

Rien de pire que lorsqu’on croit savoir mais que ce n’est pas vraiment le cas.

Dans l’hypothèse où le bénévole ne puisse pas s’engager plus, votre stratégie de communication aura besoin que votre équipe s’étoffe suffisamment pour que des membres puissent se partager le travail. Vous devrez donc recruter un autre bénévole et coordonner la communication à plusieurs. A partir de là, décidez ensemble s’ils se spécialisent ou s’ils opérèrent alternance.

Les deux approches présentent des avantages et des inconvénients.

 

Infographie

Pour alimenter votre réflexion, lisez l’étude de cas sur la communication de « Pacific Vapeur Club ».

 

Surtout ne pas vous disperser

Qu’elle différence entre diversifier et disperser ?

La diversification est gage de sécurité à long terme. Grace à elle votre communication associative ne dépend pas d’un seul support. De sorte que si une panne survient chez un fournisseur, votre association continue sa communication sur les autres supports. A cette fin, la maitrise technique et stratégique constitue une fondation solide au cumul des moyens de communications utilisés. Cette méthode progressive parait fastidieuse aux impatients car elle s’inscrit dans la durée. A la longue, la persévérance récompense votre assiduité et votre sérieux.

En revanche, la dispersion mène tout droit à l’échec. Elle consiste à utiliser les nombreux outils de manière irrégulière, sans suivi et surtout sans maitrise. Un peu ici et un peu là, sans suite ni plan d’action. Ainsi, tous vos efforts sont anéantis par des méthodes anarchiques. En procédant de la sorte, vous aurez sans cesse l’impression de perdre votre temps et que « cela sert à rien ». Ce qui sera vrai en s’y prenant ainsi.

Quelques exemples associatifs

Par la suite, Morgane évoque les associations nationales, voire internationales, dont les supports varient en fonction de l’envergure de la campagne.

À ce stade, elles n’hésitent pas à user de campagnes audiovisuelles qui passeront à la tv, à la radio et sur le net.

C’est pourquoi, dans cet article, je ne parlerai pas des associations de grande taille et de leur vitrine XXL. Cependant, votre modeste association peut, elle aussi, utiliser des techniques de ninja en matière de communication vidéo. Une transformation digitale avec un projet web pertinent permet d’améliorer la communication de votre équipe.

Voici quelques exemples inspirants de communication vidéo pour association:

  1. Message commun à plusieurs structures pour une campagne de sensibilisation
  2. Détournement de la campagne publicitaire d’une grande chaine de la mode
  3. Lancement d’une collecte

Des chiffres significatifs à propos des vidéos sur Internet

En 2019, 80% du trafic internet mondial fut monopolisé par la vidéo. En 2020, ce fut 84%.  Soit 95 fois plus qu’en 2005. A l’origine de cette hausse considérable, l’internet mobile et l’hyper connexion. C’est-à-dire la multiplicité des appareils numériques et connectés. L’accès est facile pour tout le monde, partout et tout le temps.

Selon certaines études, la communication vidéo en ligne a influencé l’acte d’achat de 90% des clients. Pour ces raisons, YouTube est cité en tête de liste dans ce parcours.

* Aussi bien avant l’achat : Se renseigner, évaluer, se faire guider.

* Qu’après avoir acheté : Apprendre, comment utiliser, les astuces…

 

En France, YouTube comptabilise 46 millions d’utilisateurs actifs par mois. Un milliard  d’heures de contenus est visionné chaque jour par les internautes. Ces derniers passent en moyenne 45 minutes par jour à regarder des vidéos sur leur smartphone.

Autant vous dire que le canal de télévision classique prend la poussière. Mais aussi tous les outils de communication traditionnels.

communication video association chouponline rush video

Comment vous démarquer parmi des millions de vidéos?

 

En règle générale, tout ce qui est virtuel souffre de freins psychologiques inattendus.

Pour exemple, « Pourquoi publier une annonce locale sur un site national ? ». Pour tout dire, les arguments avancés seraient valables aussi pour les méthodes classiques : visibilité, fugacité, cible, concurrence, budget…. Votre pôle communication s’accroche à ses repères. La grande peur est de mettre tous vos espoirs dans les nouvelles technologies et d’être déçus. Cette crainte est légitime avant de changer vos habitudes et d’adopter une nouvelle stratégie de communication vidéo. C’est alors que les services d’un consultant en communication pour accompagner votre équipe sont précieux.

La qualité est une priorité

La nuance qui vous démarquera va se jouer dans le message, c’est ce qu’on appelle le storytelling.

Mais aussi dans le rythme de la vidéo.

Il faut savoir que 45% des internautes abandonnent une vidéo avant même d’avoir passé le cap des 30 secondes. C’est là que le montage intervient pour captiver l’audience.

 

Plus la qualité de la vidéo est soignée, plus l’œil et l’attention de l’internaute seront disposés à la visionner dans sa globalité. A vrai dire, il n’est pas nécessaire d’investir dans du matériel coûteux. A cette fin, les smartphones dernière génération sont assez bien équipés pour répondre efficacement aux normes actuelles de qualité. L’important est de réaliser un montage vidéo attractif, rythmé et cohérent avec votre message phare. Cette étape est essentielle à la réussite de vos campagnes vidéo. Dans ce contexte, l’appel aux services professionnels d’un prestataire est une plus-value incontestable pour obtenir un opus de communication vidéo associative parfait.

Quel message vidéo pour votre association ?

Un contenu vide de message, c’est un peu comme une assiette vide au restaurant. Cela n’a pas de sens. Il y a de quoi se plaindre au responsable.

C’est pourquoi, il est important d’y réfléchir avant même de se lancer dans la phase de production opérationnelle.

 

Pour ne  pas vous éparpiller, chacune de vos vidéos doit porter un seul message unique. Clair, concis et efficace, et surtout cohérent avec votre ligne éditoriale, axe de communication conducteur de tous vos contenus.

 

=> Présentation de l’association

=> Découverte d’une activité phare

=> Mise à l’honneur de bénévoles inspirants

=> Interview de bénéficiaires

=> Sensibilisation autour de vos valeurs et engagements

=> Appel à l’action pour une collecte ou une recherche de bénévole

=> Contenus pédagogiques ou informatifs

=> Reportage militant

 

De toutes évidence, les possibilités de messages sont nombreuses. Dans ce contexte, à vous d’être créatifs pour dynamiser la communication vidéo de votre association.

Le style de vidéo

De surcroit, la créativité est de mise sur le fond mais aussi sur la forme.

Le style d’une vidéo peut aussi varier selon votre gout et le matériel visuel dont vous disposez.

  • Documentaire à partir d’un film authentique, même court
  • Diaporama avec une succession de photos et textes, voire d’extraits très courts de film
  • Animation utilisant des images dessinées ou construites avec des outils spécifiques, traditionnels ou digitaux

 

Ne vous sentez pas contraints de suivre le modèle des influenceurs à la mode sur YouTube. En général, les You tubeurs célèbres bénéficient d’une équipe de professionnels et d’une longue expérience. Alors en toute modestie et surtout sans complexe, faites au mieux avec les moyens du bord.

Au début, je vous recommande d’essayer plusieurs formules avant d’opter pour le type de communication vidéo qui convient à votre association. Il n’y pas de honte à ne pas réussir dès la première fois.

 

A titre d’exemple concret, en ce qui concerne les contenus choup.online, j’ai essayé différents format visuels.

 

  1. Moi face à l’écran dans un décor construit spécialement dans une salle spacieuse et lumineuse mais ne m’appartenant pas. Du coup, j’étais dépendante de sa disponibilité.
  2. Encore moi, dans différentes pièces de mon habitation. Malheureusement ma maison est vraiment petite et plutôt sombre. En conséquence, je ne pouvais enregistrer sur des fenêtres horaires très réduites pendant lesquelles j’étais seule et où il faisait encore assez jour.
  3. Ecran partagé avec commentaire en voix de fond est la solution que j’ai trouvée pour enregistrer une vidéo n’importe où et à toute heure. Certes la préparation du document visuel demande du temps de préparation. A l’inverse, il m’évite un montage post-production donc au final le temps total passé sur ma communication vidéo est similaire. La vidéo est accessible sur le choup-blog mais aussi directement sur la chaine You Tube de Choup.online.

La communication vidéo est-elle adaptée à votre association ?

Une seule réponse de notre spécialiste est : « Oui ».

Puisque la communication vidéo associative est aujourd’hui à la portée de tous, profitez-en pour enrichir vos contenus, très plébiscités par les internautes en quête d’informations et d’apprentissage. Mettez-vous à la page dès aujourd’hui pour ne pas passer à côté de cette tendance.

Cette vidéo souvenir est le clip qui finalise une semaine de colonie de vacances organisées par l’association « Jeunes Aidants » pour des enfants qui accompagnent au quotidien un parent malade ou handicapé. En plus d’être mise en ligne sur la chaine YouTube de l’association, elle a été publiée sur les réseaux sociaux. C’est comme cela qu’elle est arrivée sur mon fil d’actualité: une des mamans qui est dans mes contacts l’a partagée, comme les autres parents. Ainsi, ces partages successifs amorcent une boule de neige vertueuse où la visibilité de l’association augmente de plus en plus.

Où diffuser votre vidéo associative ?

 

Notons que vidéo et podcast sont deux variantes de contenus numériques qui suivent  la même logique : atteindre le public selon sa sensibilité. Certains préfèrent lire, d’autre écouter et encore d’autres préfèrent regarder. Peu importe le contenu ou le support. En vérité, cette préférence dépend parfois du moment où des circonstances. Ce qui est certain, c’est que votre message n’atteindra jamais tout le monde, donc aucun risque de lasser votre audience.

 

Diffusion large des vidéo

C’est pourquoi je vous conseille, de diffuser votre communication vidéo d’association partout où vous le pouvez.

  • Un réseau social : la page de votre association, à minima. Sans oublier les groupes d’entraide pour associations dont vous êtes membres, à condition que cela soit opportun. A cette occasion, rédigez toujours une introduction de mise en contexte.
  • Un blog de club avec plusieurs formes d’articles : la vidéo et sa transcription ou la vidéo et un retour d’expérience à son sujet.
  • Le site internet de votre association sur la page la plus appropriée au contenu de la vidéo : page d’accueil pour une présentation, page à propos avec vos valeurs, témoignages sur la page des activités etc…
  • Une chaine YouTube que vous développez comme telle ou que vous utilisez comme simple support intermédiaire.

 

Exploitation pluri-directionnelle

Notez que la publication sur des supports accessibles à tous (hors réseaux sociaux donc) sera utile pour exploiter largement la communication vidéo de votre association.

 

  • En interne : présentation et / ou formation des nouveaux
  • En externe : présentation lors du forum des associations, accompagnement d’un dossier de presse, prospection de partenaires institutionnels ou financiers.
communication video association  chouponline ressources visuelles

Que retenir sur la communication vidéo pour votre association ?

 

Pour faire connaitre votre cause associative, vous devez choisir les supports qui seront le plus rentables entre l’investissement temps-argent et l’impact sur le public visé. Dans cet objectif, la communication vidéo coche toutes les cases du rendement.

 

  • Simplicité de mise en œuvre
  • Suprématie de la vidéo sur les autres contenus
  • Diversifier sa communication sans se disperser
  • Se différencier : le fond et la forme
  • Diffusion large sur les supports Internet disponibles
  • Exploitation pluri-directionnelle : interne et externe
infographie_résumé_communication_video chouponline

Pour donner une nouvelle ampleur à votre communication,

étudions ensemble comment y intégrer la vidéo

Direction la communication vidéo pour association!

Articles similaires qui pourraient vous plaire

Ce blog vous plait ?

Ce blog vous plait ?

Inscrivez-vous et recevez les prochains articles directement dans votre messagerie !

0% de pub,

100% de lecture

Votre inscription est faite !

Pin It on Pinterest

Share This