D’abord abordons quelques grands principes d’organisation :

Le but d’une tombola est certes de faire rentrer de l’argent mais surtout de l’argent EXTERIEUR !!

Pas celui des adhérents ou des bénévoles mais celui du grand public.

Il va donc falloir aller à la rencontre de ce public, et communiquer pour les attirer avec les lots (pas votre cause, il est probable qu’ils s’en fichent, sinon ils donneraient directement à une collecte) et leur vendre vos tickets.

1 / Les différents types de tombola :

Le type de tombola va dépendre de différent paramètre

== le temps qui vous reste avant la date limite de votre tombola

== si vous la rattachez à une autre animation

== l’activité habituelle de votre association

== le nombre de personnes reellement actives (= imliquées) dans votre associations

== de votre type de « clientele ».

1A/ les grilles de cases

Modelé très répandu dans les écoles. Le principe est simple : X produits identiques sont mis en jeu, avec autant de feuilles = grilles que d’articles. Chaque feuille présente des cases numérotées et garantit le gain d’un article. Chaque joueur note ses coordonnées dans la/les cases de son choix. Un tirage au sort désigne le numéro de case gagnant. Toutes les personnes qui ont choisies cette case reçoivent l’article.

==Exemple concret :

Grille « œuf de paques en chocolat » d’un prix marchand de 10€.

Chaque grille présente 15 cases vendues 1€.

Donc 1 grille remplie= 15€ de gain pour 1 œuf, soit 5€ de bénéfice.

Peu importe le nombre de grilles mises en circulation, vous achèterez le nombre d’œufs correspondant au nombre de grilles complètement remplies. Les  grilles incomplètes sont éliminées du tirage au sort.

Justement si le numéro tiré au sort est le 3, cela veut dire que la case « 3 » de chacune les grilles est gagnante. Yapluka distribuer les lots.

1B / le gros lot

Vous pouvez préférer mettre seulement quelques GROS LOTS très attirants pour plein de tickets, avec tirage au sort des heureux gagnants. Genre « française des jeux »…. Chaud la règlementation !! (je vous laisse voir sur internet… vous trouverez facilement de quoi vous faire peur!).

Notez que des sociétés spécialisées vendent des kits tout faits avec les lots + le nombre de tickets nécessaires pour rentabiliser l’opération. Les tickets étant souvent de type »à gratter », vous évitant la réglementation des tirages au sort.

1C/ Un loto de pro

Pendant qu’on y est, vous pouvez aussi envisager une journée « loto ».

Il y a des fans.

Il y à même des pro dont c’est le job 

vous fournissez la salle, ils fournissent les lots, le matos et l’animation, parfois même la communication. Parfois, il  n’y a même pas besoin de pub, car les fans suivent les animateurs de week-end en week-end, quelle que soit l’association organisatrice. Sur place, votre association s’occupe de la buvette pour compléter ses bénéfices.

ATTENTION !  

Ces animateurs ont souvent un programme rempli d’une année sur l’autre. Il faudra beaucoup anticiper pour trouver une place libre. Et sachez que c’est spécialistes travaillent sur différentes gammes de lots : de la babiole aux produits de luxe. Bien sûr, les prix des cartons et le style de l’animateur sont  assortis à la qualité des lots. Il faut choisir en fonction de votre public potentiel.

1D/ Tous les tickets sont gagnants

Lors d’une animation grand public type vide-machin ou expo, vous pouvez organiser une tombola « tous billets gagnants ».

Le principe est HYPER simple : chaque lot a un numéro attribué avec une étiquette évitant toute contestation. Un chapeau ou équivalent contient tous les tickets numérotés pliés. Chaque joueur  prend un ticket au hasard et reçoit immédiatement le lot correspondant. Vous pouvez prévoir plusieurs gammes de prix, avec 2 séries de lots et 2 séries de tickets à des prix différents. Par exemple « gamme enfant » et « gamme adulte ».

Comment rentrer dans ses frais ?

Exemple concret :

Les tickets sont à 3€ mais certains lots en valent plus pour être attirants et que les gens se disent « ça vaut le coup » et bien sûr d’autre lot sont de type « consolation ».

Ces lots peuvent être fournis par votre association ou fournis « gratuitement » par les exposants (avec leur carte de visite !!), ou un mix.

2 / Que mettre en jeu ??

== Les « gros lots » demandent un investissement AVANT… soyez prudents !! La qualité est une priorité.

== La formule « grille » a l’avantage d’acheter les lots APRES avoir reçu l’argent (J’avoue que je n’aime pas le principe d’exclusion des grilles incomplètes). Cette formule limite souvent la vente aux proches ou voisin. Pas possible de renouveler trop souvent !!

==Pour un loto via un pro, il faudra verser des arrhes. Mais c’est une piste TRES rentable pour rentrer beaucoup d’argent sans trop d’effort. Le renouvellement d’une année sur l’autre peut facilement vous garantir une « rente ».

 

== Pour des lots fournis par l’association elle-même

: faites avec ce que vous savez faire, selon votre domaine d’activité.

Vous pouvez offrir la participation à un stage, une adhésion pour l’année, une création d’élèves ou d’animateurs, du stock. Vous pouvez aussi demander à vos fournisseurs des lots sous forme de bon d’achats ou de produits promotionnels.

 

Exemple concret :

Par définition les visiteurs de puces couturières sont susceptibles d’aimer tout ce qui touche à la couture… alors un club de couture peut mettre en jeu 1 cours découverte, 1 stage d’été, une année de cours, un coupon de tissu ou des livres ou de la petite mercerie pris sur les stocks de l’association (qui les a reçu en cadeau!), un bon d’achat à la mercerie du quartier (qui l’a offert !!), une revision de machine par un pro (qui l’offre!),  des réalisations cousues par des bénévoles, etc…

 

== Pour le cas de lots fournis par les exposants,

bien sûr annoncez la règle dès l’organisation !! Et soyez attentif à la qualité des lots. Chaque exposant fournit  un lot conséquent ou plusieurs petits ou un bon d’achat à son stand. Donnez une fourchette de prix équitable de lot.

Exemple concret, Salon de la gastronomie: l’un donne une bouteille de champagne et l’autre 5 saucissons. Vous pourrez éventuellement repartir les saucissons en plusieurs lots.

ATTENTION : évitez les lots « bons de réduction », par exemple « 5€ de réduction sur une bouteille de champagne »… ça sent la vente forcée, cela ne plait pas au public. Ils ne seront pas contents de leur lot, et donc de la loterie.

Donc le prix du stand pour les exposants est annoncé comme « 5€ le mètre + 20€ de lot à prix public ».

3 / Vente associative sur catalogue.

Des sociétés vous proposent des ventes clefs en main. Le principe est simple

Ils vous fournissent un catalogue, par exemple des bulbes de fleurs. Vous faites circuler dans l’association mais surtout auprès des proches de chacun. Vous récupérez commande + paiement au nom de l’association. L’entreprise vous livre + facture ce qui a été commandé, vous gardez le bénéfice.

Il y a plein d’entreprise qui proposent ce genre de service avec des produits très variés.

Je vous recommande sinergy qui a publié une annonce sur Choup.online  et dont j’ai rencontré la sympathique équipe au forum national de associations.

Ce blog vous plait ?

Ce blog vous plait ?

Inscrivez-vous et recevez les prochains articles directement dans votre messagerie !

 

0% de pub, 100% de lecture

Votre inscription est faite !