C’est une histoire d’amour qui a précipité Vincent dans l’engagement humanitaire. Il a été touché au coeur par une ville en Inde, depuis il vend de la soie par solidarité dans le cadre du tourisme durable.

Il nous raconte  son histoire:

 

le tourisme durable me conduit à l'engagement humanitaire akvin chouponline aurangadab sur la carte

Tout d’abord, je me présente : je m’appelle Vincent et je suis avignonnais de naissance.

Il y a trois ans j’ai découvert Aurangabad, une petite ville du centre de l’Inde, 1,5 millions d’habitants quand même….nous n’avons pas les mêmes mesures ! Cette ville qui est complètement oubliée des circuits touristiques a été 2 fois capitale de l’Inde à travers les siècles. Dans les guides touristiques ou sur internet, il n’y a que peu de traces de sa gloire passée. La première fois que j’y suis allé, je pensais ne rester qu’une semaine car un ami m’avait invité. Cela m’a tellement plu que j’ai finalement décidé de m’installer là-bas. Un vrai coup de foudre !!

 

 

 

 

Je crée une agence touristique en Inde

 

Mais revenons en arrière un moment:

Depuis assez jeune, je me suis toujours passionné par le développement durable, la vie des associations et le respect des autres. Quand j’ai passé mon BTS action commerciale, j’ai présenté deux dossiers : Le marketing des associations et le commerce équitable. Quand, à 33 ans, j’ai décidé de reprendre mes études, je me suis naturellement dirigé ver le tourisme durable. Après un an comme guide touristique à Barcelone je quitte l’Europe. Avec l’ami indien qui m’a fait découvrir cette ville merveilleuse, nous créons AkvinTourism, une agence de guides touristiques afin de montrer les trésors cachés de ma chère ville d’Aurangabad.

 

 

le tourisme durable me conduit à l'engagement humanitaire akvin chouponline monument auragabad

 

 

Le tourisme durable en Inde

 

La création de cette agence ne pouvait pas se faire sans le respect des règles du tourisme durable. Une de ces règles est que le développement d’une activité économique autour du tourisme doit intégrer le développement de la région et de ses habitants. Le tourisme doit profiter à la région, alors imaginez de quoi je suis capable pour une ville que j’aime !

Avec mon partenaire indien, nous nous sommes assis et nous avons discuté jusqu’à trouver la meilleure ONG à aider. En Inde, il y a plusieurs thèmes très importants à défendre en priorit

=> l’éducation

=> le droit des femmes

=> l’environnement.

Ces trois sujets sont primordiaux pour nous aussi mais nous avons pu en choisir qu’un pour le moment. Une histoire de rencontre, comme souvent.

 

 

Notre engagement humanitaire pour Aurangabad

 

En 1848, Savitribai Phule  est la première indienne à avoir créé une école pour filles en Inde.  Nous avons eu la chance de rencontrer la responsable actuelle de cette ONG. Leur but est d’insérer des femmes en contexte de précarité sociale (milieu pauvre, veuves etc..) en les formants à différents métiers. Il y a des cours de couture, de cuisine ou d’esthétisme. L’organisation est dirigée par des femmes pour des femmes. De plus, il y a une antenne médicale qui accueille les populations les plus pauvres tous les jours de manière gratuite.

le tourisme durable me conduit à l'engagement humanitaire akvin chouponline fabrication

 

Mon équipe et moi,  travaillons surtout avec la section couture. Nous leur achetons des sacs afin de les offrir à nos clients dans un Welcome-pack. Il s’agit de sacs à courses pliables sur eux-meme, ce qui permet de les garder facilement dans la poche ou dans un sac à main.

 

 

Les femmes fabriquent aussi des chèches en Himro.

Et là je vois votre tête surprise face à ce mot « Himro »… Je vous explique : Au 14 ième siècle, le sultan de Delhi Muhammad Bin Tulguq décida de transférer la capitale de son empire de Delhi à Daultabad (une ville fortifiée à côté d’Aurangabad). Il accompagna son transfert par un déplacement de population. Les aristocrates arrivant dans le Deccan voulaient trouver des étoffes en soie, comme ils avaient l’habitude d’en utiliser. La région n’étant pas une grande productrice de soie, il a fallu trouver une solution de remplacement. Le Deccan est une région d’échange entre différentes cultures, et c’est grâce à ce brassage culturel qu’une idée est née.

 

le tourisme durable me conduit à l'engagement humanitaire akvin chouponline atelier de couture

 

En reprenant l’exemple Perse,  où les artisans inséraient des fils d’or ou d’argent dans des étoffes en coton, l’Himro était né en ajoutant des fils de soie aux étoffes en coton. Cette technique connut son apogée au 17 ième siècle quand Aurangabad devint la capitale de l’empire Mughal. Depuis l’Himro est tombé dans l’oubli. Le fait qu’une l’ONG décide de former des femmes à cette technique permet de faire survire cet artisanat.

 

le tourisme durable me conduit à l'engagement humanitaire akvin chouponline cheche

 

Aider cette ONG permet de sauver un art ancien et d’aider des femmes en les formant à un métier qui leur donne plus d’indépendance.

Fabriqué artisanalement, ces chèches sont tous différents, en couleur et en motif. La soie leur donne des reflets variables. Autant de pièces uniques. Il ne vaut mieux pas hésiter trop longtemps sur un modèle, il ne sera pas renouvelé ! Les chèches sont de très grande taille (1,80m x 0,50m) ce qui permet de les porter de nombreuses façons selon son style ou les circonstances.

 

Pour rencontrer d’autres passionnés de l’engagement associatif, discuter ou poser des questions,

rejoignez notre communauté Facebook « entraide et conseils aux associations et bénévoles »

rejoindre la communauté

 

Cet article vous plait ?

Inscrivez-vous et recevez les prochains articles directement dans votre messagerie !

 

0% de pub, 100% de lecture !

Inscription réussi !