Il y a quelques semaines, Sylviane nous racontait comment elle est devenue présidente d’association lors d’un voyage touristique. Aujourd’hui elle nous parle de Gurukul, l’association elle-meme. Une vocation simple: offrir une formation professionnelle pour filles en Inde:  couture et broderie.  Comment aider?

 

Pourquoi offrir une formation professionnelle?

Nous les appelons les Gurukulettes. Elles ont entre 14 et 18 ans. Elles vivent dans des petits villages du Bihar, au nord-est de l’Inde. C’est pour elles que nous avons mis en place un réseau destiné à leur offrir une formation professionnelle.

 

offrir une formation professionnelle pour filles en Inde carteLe Bihar est un État très densément peuplé (104 millions d’habitants sur 94 163 km2) et encore peu développé sur le plan économique. C’est l’un des plus défavorisés de l’Inde. Le taux de chômage atteint 35 à 40% et de nombreuses familles vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Des traditions ancestrales perdurent dans les campagnes, maintenant les femmes dans un état de dépendance et empêchant leur émancipation.
Bodhgaya, proche de la zone concernée par le projet, est cependant une ville touristique renommée grâce à son temple bouddhiste classé par l’Unesco et attire de nombreux touristes indiens et étrangers. Le projet concerne un ensemble de villages proches de Bodhgaya, où les activités économiques se résument à un peu d’agriculture et de travaux du bâtiment. Les activités rémunérées des femmes sont proches de 0%. Peu de formation professionnelle pour filles en Inde.

 

 

offrir une formation professionnelle pour filles en Inde carte femmes du village

 

Pour des raisons économiques, familiales ou géographiques, les Gurukulettes ne sont pas allées à l’école ou n’ont pas achevé leur scolarité. C’est l’un de nos critères de sélection, les autres étant le niveau de pauvreté de la famille et l’importance de la fratrie. Les familles de ces villages étant très attachées aux traditions patriarcales qui régissent la vie des Indiens en zone rurale, elles encourent le risque d’être mariées avant leurs 18 ans avec un homme qu’elles n’auront peut-être jamais rencontré auparavant, comme 45 % des petites villageoises indiennes. Notre association les aide en leur offrant une formation professionnelle, en couture dans un premier temps, puis en broderie. Formations qui leur ouvriront le monde du travail, leur assureront une relative autonomie financière et retarderont la date de leur mariage arrangé. Beaucoup plus qu’un métier, en fait !

 

 

 

Formation professionnelle pour filles en Inde

 

La présence de Bodhgaya, centre touristique important, assure des débouchés aux créations des petites couturières. La formation professionnelle dans l’atelier dure 2 ans, à raison de 3 heures de cours par jour, 5 jours par semaine. Une période de vacances  est prévue au moment des grandes chaleurs, c’est-à-dire en mai-juin, avant l’arrivée de la mousson. La première session de cette école n’était ouverte qu’à 8 jeunes élèves. L’association n’ayant pas les moyens d’offrir une formation professionnelle à plus d’apprenties. Mais la demande est importante. La seconde session qui débutera en septembre devrait accueillir entre 12 et 16 élèves .

Un professeur femme assure les cours. Les tailleurs hommes sollicités ont refusé de former un groupe de jeunes filles. Une convention est signée entre les familles et l’association. Il leur est garanti l’accès à l’atelier, 15 heures de cours par semaine et un certificat de fin de formation. En échange, il leur est demandé assiduité et présence jusqu’à la fin de la formation.

 

offrir une formation professionnelle pour filles en Inde inauguration

Inauguration par Sylviane

offrir une formation professionnelle pour filles en Inde interieur

le local actuel

 

 

Ce sont les bénévoles indiens, Guddu, Ranjeet et Chhotu, respectivement président, secrétaire et trésorier de l’association partenaire Gurukul, « A sewing school center » qui gèrent l’atelier au quotidien.

 

 

 

 

 

 

=> L’association française « Gurukul, un atelier école en Inde » assure un soutien logistique et financier , grâce à des ventes d’objets indiens ou de productions artisanales, des appels aux dons, des parrainages de fillettes
=> Pour aider au financement, Ranjeet, directeur de « Voyage to India tours and travels« , a créé des voyages solidaires présentés sur le site de l’association et sur celui de son agence.
=> Des partenariats avec des voyagistes français ont également été créés. L’atelier accueille donc des touristes et leur offre un repas traditionnel en compagnie des Gurukulettes et des villageois.

 

 

offrir une formation professionnelle pour filles en Inde marchand

le marchand de machines à coudre

Pour rencontrer d’autres passionnés de l’engagement associatif,

discuter ou poser des questions,

rejoignez notre communauté Facebook

« entraide et conseils aux associations et bénévoles »

rejoindre la communauté

 

 

 

 

 

 

 

Cet article vous plait ?

Inscrivez-vous et recevez les prochains articles directement dans votre messagerie !

 

0% de pub, 100% de lecture !

Inscription réussi !