Nous avons fait connaissance avec la créative Lara de Lym DoubleYou, lors d’un article précédent : « customisation textile, du rêve à l’atelier couture » où elle nous expliquait sa vocation professionnelle dans une démarche éco-responsable. Aujourd’hui elle témoigne sur sa transition zéro déchet et nous raconte ses débuts de bénévole FestiTerre.

 

 

Ma transition zéro déchet

 

Début 2018, j’avais envie de m’investir dans des projets avec du sens, être utile aux autres et de rencontrer des personnes avec les mêmes centres d’intérêts que moi.

Donc, j’ai recherché sur internet des associations, des réseaux et des événements avec les valeurs de partage, d’écologie et de bien-être. J’y ai découvert l’association « Zero Waste Switzerland » dont je suis devenue immédiatement membre. Leur mission d’aide à la transition zéro déchet  faisait écho aux valeurs que je communique lors de mes ateliers de customisation. Dans ma vie privée, j’entrevis de nouvelles voies pour améliorer ma démarche écologique en diminuant mes déchets. Les efforts en amont, c’est à dire avant achat sont tout aussi indispensables que le tri en aval, après consommation. J’ai commencé aussi à désencombrer mon appartement.

L’association a publié un appel à bénévoles pour la 14ème édition du Festival de La Terre. C’est ainsi que je me suis engagée pour un week-end comme bénévole FestiTerre à Lausanne.

 

bénévole festiterre transition zero dechet lymdoubleyou chouponline programme

 

 

Un week-end comme bénévole FestiTerre

 

Le festival de la Terre, quelle philosophie?

Pour cette édition 2018, le FestiTerre, le festival de la terre, a été plus audacieux en allant encore plus loin dans ses domaines de prédilection qui sont l’éducation, le bien-être, le mieux manger, l’environnement, etc…Le but de «Éclosion des Possibles» est de voir plus loin que les modèles dominants, des croyances et des problématiques individuelles tout en étant dans l’action par le biais d’ateliers.

Plusieurs espaces étaient dédiés à ces possibilités: Le Village des Artisans des Possibles invitait à s’inspirer d’individus qui ont suivi leur passion.Le premier forum des formations en environnement en Suisse présentait  6 thématiques :

Eau,

Énergie,

Construction/ infrastructure et territoire,

Étude du vivant et de la nature,

Agriculture (alimentation)

Transformation sociale et humaine

Des ateliers Do It Yourself invitaient à passer à l’action:

Entretenir son compost à lombrics,

Fabriquer ses cosmétiques,

Réparer sa machine à café soi-même

Et bien plus encore

Des espaces thématiques

Écoconstruction, les énergies renouvelables, jardin et Nature.

Migration avec des films et animations, l

Quartier des associations telles que Greenpeace et le WWF

Espace enfants et éducation.

Le Bien-être était aussi de la partie avec des soins et des ateliers thérapeutiques : soins chamaniques ou la réflexion plantaire. Comme tout festival, la musique était omniprésente avec une programmation d’artistes locaux et émergents. Une des scènes était alimentée par de l’énergie solaire et le pédalage de festivaliers bénévoles. Bien sûr, la nourriture avait été choisie avec soin pour une rester dans une offre cohérente. Elle devait répondre au critère de qualité, être appétissante, végétarienne et bio.

Pour être cohérents jusqu’au bout des ongles, les organisateurs bénévoles FestiTerre ont pensé à tous les détails:

Le programme était imprimé sur papier recyclé par une imprimerie labellisée ClimatePartner

Les transports de matériel, la livraison dans les bars, les instruments pour la scène effectués par des vélos-cargos

L’infrastructure était réalisée avec des matériaux et équipements de proximité, empruntés ou loués

Les bénévoles portaient des t-shirts en coton bio imprimés localement avec des encres respectueuses de l’environnement.

De l’eau était à disposition gratuite dans toute l’enceinte du festival

Boissons et alimentation étaient servis dans de la vaisselle lavable, consignée et réutilisable.

 

 

bénévole festiterre transition zero dechet lymdoubleyou chouponline stand

L’invité d’honneur de cette édition était  l’association Zero Waste Switzerland avec son espace No Waste. Notre stand était un lieu d’échange et de rencontres avec pour objectif d’ouvrir les consciences à de nouvelles pratiques afin de limiter le gaspillage.

Tout au long du week-end, les visiteurs pouvaient discuter avec des membres bénévoles (dont moi !!) ou des ambassadrices de l’association, écouter des témoignages, rencontrer les acteurs de transition zéro déchet de la région et obtenir des pistes concrètes pour réduire leur impact sur l’environnement au quotidien.

 

 

Mon premier jour

En tant que membre de « Zero Waste Switzerland », je me suis portée volontaire pour aider au stand et accueillir le public.

J’y ai fait la connaissance d’autres membres et ambassadrices de l’association. Nos rôles étaient d’informer, partager notre expérience. Sans jugement des pratiques actuelles des visiteurs, être bienveillant pour aider les gens à amorcer une transition zéro déchet.

Cette journée a été une bouffée d’air dans la routine de mon quotidien malgré la météo caniculaire. J’ai pu rencontrer des personnes formidables et partager mon expérience avec les autres festivaliers.

 bénévole festiterre transition zero dechet lymdoubleyou chouponline directionDes modèles concrets

Une dame extraordinaire vivant son engagement zéro déchet à un level impressionnant m’a appris un tas de choses.

D’abord que son sac à main tout petit, vraiment tout petit, lui servait aussi de valise lors de ses voyages d’une semaine. Moi, j’ai besoin au moins d’un sac à dos de rando. Elle m’a aussi donné une astuce pour éviter les mauvaises odeurs dans mon compost à lombrics : un mélange de terreau et d’argile. Son téléphone portable est un roman à lui tout seul : c’est une récup d’un de ses petits-enfants, qui bien sûr ne permet pas de surfer sur le net, mais au moins la batterie résiste 2 jours minimum !!

J’ai rencontré les Fondateurs de « La Brouette » épicerie durable et coopérative sur Lausanne. Ils nous ont parlé de leur magasin, son fonctionnement et comment devenir coopérateur, leurs 5 axes pour le choix des produits, comment il est compliqué de traiter avec des contenants réutilisables et de les faire accepter par les agriculteurs.

 Des conférences inspirantes

J’ai aussi pu écouter des intervenants et des témoignages sur la transition zéro déchet.

Le sujet «vivre sans frigo» était passionnant, toutes ces astuces que nous avons oubliées. La renaissance du garde-manger, armoire délaissée à l’apparition du frigo, retrouve tout son sens dans la philosophie Zéro déchet. Je ne suis pas encore prête à me séparer du mien, enfin surtout le congélateur, mais, l’idée fait son chemin dans ma vie. Je me lance sur des recettes qui me permettent de tout utiliser même les épluchures.

Plusieurs ambassadrices ont témoigné sur leur transition zéro déchet. Elles ont parlé du comment et pourquoi elles se sont lancées dans cette démarche, la première étape qu’elles ont entreprise et aussi leurs difficultés à changer les habitudes. Elles nous ont présenté leurs produits du quotidien, où les trouver et leurs recettes de fabrication. L’une d’entre elle, nous a parlé de son blog « Lausanne en vrac » où elle partage tout son processus, ses astuces et ses bonnes adresses.

Grâce à une discussion avec un autre bénévole, j’ai eu de nouvelles pistes pour donner de la visibilité à mes ateliers de customisation textile et mon activité de créatrice couture en transition zéro déchet. Maintenant je dois prendre contact avec une association axée sur la mode éco-responsable.

 

Cette journée a été extrêmement riche d’enseignements et de rencontres. Je suis rentrée chez moi avec un sentiment de gratitude et une fatigue saine.

 

 

Deuxième jour

Arrivée au coin staff, on m’a donné mon T-shirt « Éclosion des possibles » et mon badge de bénévole FestiTerre. J’ai été accueillie dans la joie et la bonne humeur…. Sympa ! Après ma présentation au responsable du bar principal, je suis allée à la recherche de ravitaillement pour mon repas. Le choix a été très compliqué entre la nourriture kenyane, les tacos, le veggiburger, les gâteaux « de cru et de graines » et les crêpes bretonnes. Tout me tente !! La solution est dans la simplicité : une demi-papaye et des fruits de la passion.

 

bénévolat festiterre transition zero dechet lymdoubleyou chouponline service bar

Arrivée à mon stand, j’ai été directement mise dans le bain avec l’afflux de visiteurs : les frigos de boisson, les gobelets consignés et la liste des prix. Aie Aie Aie, la liste des prix !! Dur de se remettre au calcul mental, au moins les 5 premières minutes….voir les 10 premières minutes ? Pour payer mes études, j’avais travaillé comme serveuse dans un bar. 10 ans plus tard, c’est avec nostalgie que j’ai retrouvé le plaisir de ce job : courir partout, activité mon cerveau pour rendre la monnaie, enregistrer les commandes et discuter avec les clients. Mes 2h de service ont été intenses. Heureusement le coin staff était là pour récupérer et se restaurer. Cette fois, j’ai succombé aux crêpes bretonnes caramel noix coco. C’était un vrai délice!!!!!

 

Touche finale à ce week-end intense : une pause pleine-conscience allongée dans l’herbe avec une bière et les tambours du festival en fond sonore.

 

 

J’ai donné de mon temps et j’ai reçu de la joie

 

J’ai adoré ce week-end en tant que  bénévole FestiTerre où j’ai pu donner de mon temps à être utile, apprendre, découvrir et partager avec des inconnus. Enfin pas si inconnus, puisque nous avançons dans la même direction pour une vie plus écologique, respectueuse de soi, des autres et de la nature avec curiosité et bienveillance.

J’ai rencontré des personnes formidables avec qui je compte bien garder contact. Cela m’a aussi conforté dans mon projet DoubleYou Couture et mes ateliers de customisation textile.

Je suis rentrée chez moi heureuse et satisfaite de ma journée. La fatigue que je ressentais n’était en rien égale à celle du boulot-métro-dodo qui m’accable d’habitude ! C’était une fatigue heureuse, de m’être donnée à fond sur un stand qui a du sens pour moi en militant pour la transition zéro déchet.

A présent, j’ai hâte de pouvoir remettre ça l’année prochaine ou dès le prochain événement Zero Waste Switzerland.

Pour aller plus loin

Des sites sympathiques sur le thème de la transition zéro déchet. Sur leur blog, vous y trouverez des informations intéressantes concernant la transition zéro déchet et sur leur E-Shop vous pourrez acheter des articles du quotidien adaptés à cette démarche .

=> le petit monde du zéro déchets

=> Lil’Town

=> bulles à malices

 

 

Pour rencontrer d’autres passionnés de l’engagement associatif, discuter ou poser des questions,

Rejoignez notre communauté Facebook « entraide et conseils aux associations et bénévoles »

rejoindre la communauté

Ce blog vous plait ?

Ce blog vous plait ?

Inscrivez-vous et recevez les prochains articles directement dans votre messagerie !

 

0% de pub, 100% de lecture

Votre inscription est faite !